Pourquoi l’insuline fait prendre du poids ?

Le surpoids et le diabète sont liés. C’est pour cela que les trois-quarts des diabétiques de type 2 ont un problème d’obésité. La question qui se pose serait de savoir quels sont les liens de cause à effet entre ces deux maladies et quelle est l’influence des traitements du diabète sur les kilos en trop ?

Obésité et diabète : 2 maladies liées avec des causes communes

Si les épidémies de diabète et d’obésité semblent suivre la même progression, ce n’est pas un hasard : ces deux maladies sont intimement liées. Commençons par distinguer les types de diabète 1 et 2 : c’est le second, qui représente 90 % des diabétiques, et qui serait lié directement au surpoids. Alors comment expliquer ces liens entre les deux maladies ? Le constat est simple : 90 % des diabètes de type 2 apparaissent après une prise de poids.

Il est nécessaire d’avoir un terrain génétique préalable, pour permettre un diabète en cas de déséquilibre alimentaire et de gain de poids important. Dans ce cas, c’est le mécanisme qui est à l’origine du diabète qui entrainerait des gains de poids : l’insulinorésistance. Car avant que le vrai diabète apparaisse, la maladie se développe insidieusement, avec une résistance progressive à l’action de l’insuline. Le corps est obligé d’en produire de plus en plus, jusqu’à ce que cela ne suffise plus, et c’est le diabète.
Les causes de l’insulinorésistance sont : le vieillissement et notamment la fonte musculaire en rapport avec l’âge; le mode d’alimentation gras et sucré ; la sédentarisation et enfin l’urbanisation et le stress. Le constat est donc simple : deux des quatre causes de la résistance à l’insuline sont communes à l’obésité : l’alimentation et la sédentarité.

l'injection de l'insuline favorise la prise de poids

L’insuline et son utilité

La fonction principale de l’insuline est la régulation du taux de sucre, principalement de glucose, appelé glycémie, dans le sang. L’insuline permet de réduire le taux de glycémie s’il est trop élevé dans le sang. On dit qu’elle est hypoglycémiante. Elle est produite et libérée par le pancréas après la consommation d’aliments sucrés et va permettre de rentrer entrer le sucre et de le stocker dans notre foie et nos muscles.

L’insuline permet aussi de faire entrer le sucre dans nos cellules, pour être utilisé comme source d’énergie. Une consommation excessive de sucre, va provoquer sa transformation et son stockage sous forme de graisse, dans le tissu adipeux.

Comment l’insuline favorise le surpoids

Un excès d’insuline a des conséquences néfastes sur la santé car non seulement le sucre en excès sera stocké dans les tissus adipeux sous forme de gras et l’insuline empêche le corps de bruler des graisses ce qui favorise la prise de poids.

Voilà donc comment l’insuline favorise la prise de poids :

  • Elle augmente la sensation de faim qui se transforme en faim permanente même après avoir mangé. Il devient difficile de se sentir rassasié
  • Elle donne une envie de sucré et diminue les niveaux d’énergie
  • Elle augmente la fatigue
  • Elle empêche le corps de brûler les graisses en favorisant leur stockage
  • Elle permet de déséquilibrer certaines hormones
  • Elle empêche la prise de muscle ce qui favorise la prise de poids

Régulation de l’insuline de manière naturelle

La perturbation de l’insuline est due principalement à un mode de vie inapproprié, une mauvaise alimentation riche en sucre et en produits industriels, un manque d’activité physique ou un stress chronique non géré. L’objectif serait donc d’accroitre la sensibilité à l’insuline, pour que le corps puisse avoir besoin de moins d’insuline qui assure correctement sa fonction

Diminution des produits transformés riches en sucre

Le sucre est particulièrement présent dans les produits ultra-transformés riches en sucre raffiné. Il existe même des sucres cachés, qui sont aussi présents dans des produits salés.

Eviter tout produit raffiné

Les aliments ultra-transformés contiennent des ingrédients raffinés, comme le sucre blanc, la farine blanche, certaines huiles raffinées, les sirops de maïs riche en fructose…Il faut donc privilégier les aliments complets et bruts.

Limiter la consommation des aliments à haut index glycémique

Ces aliments entrainent une croissance de l’insuline dans le sang. Il faut donc limiter leur consommation et privilégier la consommation de produits à faible index glycémique.

Eviter les boissons sucrées

Tous les types de sucres augmentent le taux de sucre dans le sang et contribuent donc à la résistance à l’insuline, mais certaines sources de sucre et de glucides sont plus néfastes que d’autres.

Il est nécessaire de boire beaucoup d’eau et éviter les boissons gazeuses, les boissons aux fruits, le thé glacé et les boissons énergisantes et vitaminées contenant du saccharose, du sirop de maïs à haute teneur en fructose, des concentrés de jus de fruits et d’autres édulcorants artificiels.

Consommer des fibres

Le fait de consommer des aliments riches en fibres aident à réguler l’insuline et nous pouvons citer à titre d’exemple l’artichaut, les pois, les choux de Bruxelles, les avocats, les légumineuses, les haricots, les graines de lin, les graines de chia et le quinoa… Il y a lieu toutefois de privilégier les légumes frais aussi souvent que possible. En effet, Ils sont riches en fibres, pauvres en calories et contiennent des vitamines et de minéraux anti-inflammatoires.

Opter pour les bons acides gras

Les oméga-3 sont devenus très rares dans notre alimentation et ce sont les oméga-6 ou acides gras saturés ou transformés qui les ont remplacés. Les poissons gras sont riches en oméga-3, comme le saumon ou le maquereau.  Les œufs bio de poules élevées en pleine nature, les graines de lin, de chia, les noix, l’huile d’olive, et l’avocat sont excellents pour contrôler la glycémie.

Un bon apport en protéines

Les protéines proviennent des viandes maigres, comme les volailles élevées en pleine air, des œufs bio de poule, des légumineuses… Les protéines n’ont pas d’impact sur la glycémie et permettent de plus de maintenir la masse musculaire.

La gestion du stress

Le stress chronique, avec des niveaux élevés de cortisol est lié à une augmentation de l’insuline et à un risque accru de développer une insulinorésistance. Il est donc utile de lutter contre le stress .

La pratique sportive

Rester assis toute la journée devant son ordinateur, augmente le taux de sucre dans le sang et va donc augmenter l’insuline, or nous sommes de plus en plus sédentaires avec nos modes de vie et nous passons plus de 12h assis les jours travaillés. En plus de pratiquer du sport régulièrement, il faut également s’activer la journée et éviter de rester de longues heures assis. Ceci sans compter que le sport augmente la sensibilité à l’insuline.

Bien dormir

Bien dormir est un des éléments clés de la santé et du bien-être. Un sommeil de qualité et de durée suffisante augmente la sensibilité à l’insuline.

Categories:

Posted by dev1

Leave your comment

Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.